Sunday, December 05, 2004

11% des israéliens touchés directement par un acte terroriste

Des milliers d’israéliens ont été touchés directement par des attentats terroristes depuis le début des violences palestiniennes il y a quatre ans.
Une enquête universitaire dévoile des chiffres inquiétants qui montrent que la situation sécuritaire et économique ces dernières années a touché un grand nombre d’Israéliens.
Ces chiffres seront publiés lors d’un colloque sur les conséquences du terrorisme sur la société israélienne qui doit se tenir ce jeudi à l’université de Tel Aviv.
Selon cette enquête, 9% d’israéliens souffrent de troubles post-traumatiques dus à un attentat terroriste.
L’association Natal qui aide les victimes de traumatismes psychologiques subis par un acte terroriste a commandé ce sondage afin d'obtenir une plus grande aide de l’Etat pour accompagner moralement les victimes de traumatismes.
Les symptômes de traumatisme sont surtout discernables chez les personnes ayant assisté à un attentat ou ayant perdu un proche.
Les chercheurs remarquent que certains secteurs de la population sont plus sensibles aux conséquences des attentats dont les personnes faibles économiquement, les femmes et les arabes israéliens.
Mais 20% des personnes interrogées se déclarent déprimées à cause de la situation sécuritaire.
Un quart des israéliens vivent des moments de tension et de déprime en raison de la situation économique qui s’est aggravée depuis quatre ans.
Quand on leur demande les raisons de leur états d'âmes, les Israéliens évoquent d’abord leur situation financière puis le terrorisme responsable selon 20% d’entre eux des difficultés que connaît le pays.
Mais si 82% des israéliens se disent inquiets pour leur avenir personnel, plus de la moitié (56%) des personnes interrogées jugent qu’il faut être optimistes pour l’avenir du pays. LD
Source de l'article

0 Comments:

Post a Comment

<< Home